podcast

Comment les avocats utilisent les médias pour développer leur business

Que ce soit en ligne, à la radio, à la télévision ou encore dans la presse écrite, les avocats, peuvent légalement effectuer une communication publique ou une entrevue médiatique.

Si beaucoup sont réticents à cette idée, d’autres au contraire considèrent que c’est une chance inouïe pour leur business.

Si vous faites partie des intéressés, vous devez prendre ce qui vous est donné pour le retourner à votre avantage.

Mais alors, concrètement, en quoi développer vos relations presse vous sera bénéfique ?

Les bienfaits sont divers et variés vous vous en doutez et nous allons tenter de retracer les points qui vous intéresseront le plus.

1- Développer sa notoriété grâce aux médias presse

La concurrence est rude. De plus en plus de cabinets ouvrent leurs portes dans des secteurs très spécialisés. Il est donc intéressant de travailler avec les médias pour mettre en avant son activité. La visibilité est la première étape du développement de votre notoriété.

C’est inconscient mais on fait moins confiance à une personne inconnue au bataillon. Vous avez la chance de faire partie d’un métier où votre statut vous donne une crédibilité certaine, mais c’est également le cas des autres. Et la première chose à faire est de mettre en place des actions de notoriété.

Les relations presse en sont une. Jouir du rayonnement de la presse est un bon moyen d’institutionnaliser son cabinet d’avocats ou son activité d’indépendant.

On distinguera la presse généraliste de la presse spécialisée. Chacune à un intérêt différent pour votre activité :

La presse généraliste :

Elle valorise plutôt votre ego que votre business directement. Mais c’est surtout un élément de réassurance. Vous gagnez en crédibilité car les spectateurs vont associer le média en question à votre image

La presse spécialisée :

Elle sert votre business directement à une condition : que ce soit celle qui est lue par vos prospects. Si vous êtes un avocat spécialisé pour les pharmaciens et qu’un média diffuse un contenu dans cette thématique et que vous y intervenez, vous aurez de fortes chances d’être recontacté par quelques lecteurs et surtout de prendre en crédibilité à leurs yeux. Il s’agira donc pour vous de bien cibler.

2- Préparez vos interventions

Chacune de vos interventions est un moyen de vendre vos services. Qu’il s’agisse d’un article écrit que d’un passage à la radio vous devez créer un pitch de vente simple que vous pouvez énoncer entre deux questions.

Cela s’apparente à l’Elevator pitch. Vous devez en quelques mots faire comprendre ce que vous faites, à quel problème vous répondez et comment vous vous y prenez : surtout soyez clair, limpide et explicite !

Il peut s’agir simplement d’indiquer dans votre article ou expliquer lors d’une interview que « Vous accompagnez tous les jours les [Cible] dans la [problématique dont nous parlons] et qu’il est important de faire [moyens de répondre au problème] pour régler la situation« .

Dans une phrase, sans donner l’impression de faire la publicité de vos services, donnez une solution à votre cible et prouvez ici que vous êtes la personne à contacter. Il faut être subtile.

C’est l’un des sujets abordés lors de nos ateliers au sein du Réseau Anomia. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil :

3- Pour votre cabinet

La gestion des médias doit être un processus global. C’est un pan de votre communication comme un autre et établir une direction commune est un excellent moyen de démultiplier vos efforts en relation presse.

Si tous les collaborateurs et associés de votre cabinet sont préparés à promouvoir l’activité de la structure, qu’ils connaissent leurs discours, ils ne fuiront pas la presse mais l’embrasseront.

D’une part, ce sera bénéfique individuellement pour chacun de vos collaborateurs mais aussi plus largement à l’échelle du cabinet.

Mais alors, comment faire, comment débuter, comment développer vos relations presse lorsqu’elle est encore inexistante ?

1- Le Timing

Dans les relations presse, il est important que vous considériez la temporalité. En effet, il est avantageux pour vous d’être patient et interagir avec la presse quand elle a besoin de vous.

Pour cela, vous devez comprendre qu’il y a différents temps au sein de la sphère médiatique.

Le temps froid :

Aussi connu sous le nom de « temps de paix », c’est une période assez calme, où il n’y a pas de grande pression. C’est durant ces moments que vous devez aller à la rencontre de journalistes par exemple. Les inviter dans vos cabinets ou à des événements, leur proposer des articles selon l’actualité. L’objectif est qu’ils vous considèrent comme expert dans un domaine et qu’ils pensent à vous lorsqu’ils traitent des sujets associés.

On parle ainsi de sujets « froids ». Ce sont des sujets qui peuvent être philosophiques en lien avec votre profession et votre spécialité.

Par exemple, lors de l’enregistrement de l’un de nos podcasts, Emmanuelle Barbara a abordé des sujets assez philosophiques. Elle nous a fait part de ses réflexions sur la société de demain, elle développe ses idées sur l’évolution et la signification du mot « travail ».

Ainsi, les propos de l’avocate sont teintés d’un œil linguistique, psychologique voire anthropologique. Elle est beaucoup intervenue dans les médias traditionnels et, cela a sans doute joué à faire rayonner le cabinet August Debouzy.

Le temps chaud :

Communément appelé « temps de guerre », ce sont des périodes où vous devrez savoir agir en toute agilité. Ce sont des occasions, des opportunités à prendre. Il faut que vous soyez réactifs.

Les sujets abordés seront plus pointus évidement : vous surferez sur des actualités fortes. Par exemple, vous éclairerez la situation pour beaucoup d’internautes. Lors de mise en examens de personnes « connues » si vous êtes pénaliste, pour la réforme des retraites si vous faites du droit du travail…

C’est à vous de vous montrer disponible pour être entendu.

2- Vers qui se tourner ?

Les occasions sont nombreuses. En réalité, la vraie question c’est « comment faire pour rencontrer de bonnes opportunités ? ». Comment arriver à contacter les bonnes personnes, comment se faire entendre, comment prendre la parole ?

Tant de questions et malheureusement, pas de formule magique.

Les médias cherchent des avocats qui en imposent, qui maîtrisent leur sujet, de personnes que l’on peut écouter les yeux fermés, ou qu’à leur simple vue, la confiance nous gagne.

Ciblez votre milieu et rapprochez-vous-en. Allez à des évènements, faites le plus de rencontres possible. En fait, continuez à faire ce que vous faites tous les jours, ce que vous faites sur LinkedIn, ce que nous vous poussons à faire depuis le début : cultivez les relations. Cela ne peut être que bénéfique.

Tournez vous vers des associations de journalistes (selon les domaines que vous traitez et dans les secteurs de votre cible : finance, immobilier, culturel, économique, médical, social, etc ).

3- Le media training

Parce que tout le monde n’est pas fait pour parler à une caméra : il est bien évidemment très important que vous preniez en compte les risques que la médiatisation implique.

Une fois médiatisé, votre biographie sera fouillée de fond en comble, elle sera inspectée à la louche. Vos moindres soupirs, vos moindres silences face à la caméra seront interprétés. Vous allez prendre ouvertement position et par conséquent, être opposés à un groupe. Il faut pouvoir assumer ce que tout cela implique.

Une prise de parole médiatique ne s’improvise pas. Cela demande un long travail, de longs entraînements en amont pour avoir une certaine maîtrise de l’exercice.

Lors de vos prises de paroles, vous devez être sûrs de vos propos : pas de retour en arrière possible.

Vous vous devez d’être clair et d’adapter votre manière de parler, votre attitude, vos dires selon à qui vous vous adressez. C’est votre travail aussi : prendre considération le public que vous visez.

Si vous souhaitez être coaché à pitcher, à vendre vos services, à conserver une posture professionnelle devant les médias, nous accompagnons les avocats en ce sens. Nous aurions plaisir d’en discuter avec vous.


Cela pourrait vous interesser

Comment renforcer l’image de votre cabinet d’avocats.
02/26/2024-BusinessDéveloppement commercial
Comment renforcer l’image de votre cabinet d’avocats.
La formation continue est un formidable levier d’insertion professionnelle et également d’orientation. Elle permet de se former et...
Comment bâtir une solide réputation en ligne pour un avocat
02/16/2024-BusinessDéveloppement commercial
Comment bâtir une solide réputation en ligne pour un avocat
La formation continue est un formidable levier d’insertion professionnelle et également d’orientation. Elle permet de se former et...
La formation continue pour le développement des compétences des avocats
02/09/2024-BusinessDéveloppement commercial
La formation continue pour le développement des compétences des avocats
La formation continue est un formidable levier d’insertion professionnelle et également d’orientation. Elle permet de se former et...
Navigation