podcast

« On n’a jamais l’occasion de faire un feedback sur son avocat »

Olivia SicsicSenior Legal Counsel chez Vinted

Olivia Sicis

Aujourd’hui nous recevons Olivia Sicsic, Senior Legal Counsel chez Vinted.

Ses débuts et son passé d’avocate

Avant de travailler chez Vinted, Olivia est avocate chez Clifford Chance où elle reste plus de 8 ans.

Lorsqu’on lui demande ce qui l’a motivée à rejoindre le monde de l’entreprise, elle nous explique qu’elle a une réelle curiosité pour la tech, le e-commerce et l’économie circulaire. 

Grande utilisatrice de l’application, elle n’hésite pas longtemps avant d’accepter l’opportunité Vinted qui arrive à un moment de sa vie où elle avait envie de changement.

Elle n’a cependant pas dit adieu à la profession d’avocat et n’exclut pas de revenir au barreau un jour.

Son arrivée en entreprise

Un des gros défis lors du changement d’avocate à juriste était l’adaptation aux nouveaux outils comme l’utilisation de documents partagés ou encore de messagerie instantanée.

De manière générale, la manière de travailler est différente, elle fait notamment face à un rythme de travail plus soutenu.

Elle ajoute également qu’elle a un aspect décisionnel plus important qu’en tant qu’avocate. Elle est davantage amenée à prendre des décisions et à être responsable de nombreux sujets.

Sa relation avec les avocats

Pour elle, il est nécessaire pour les avocats de comprendre le business et le secteur de leurs clients. 

C’est d’ailleurs un point important dans ses critères de choix d’avocats. Elle va se tourner vers des professionnels curieux, qui s’intéressent à l’entreprise, au processus d’achat, à la gestion des litiges, à ce que font les concurrents etc.

L’adaptation aux outils de l’entreprise est aussi un critère important : cela permet aux avocats de fluidifier les échanges avec leurs clients. 

Enfin, elle insiste sur l’importance de la réactivité des avocats et de s’adapter au rythme de leurs clients.

Chez Vinted, elle nous explique qu’elle est relativement libre sur le choix d’avocats. Elle s’appuie généralement sur son réseau personnel et sur des recommandations internes, notamment pour l’étranger. 

Elle utilise également un réseau de juristes nommé FLIT (French Lawyers In Tech) pour l’aiguiller dans ses recherches.

Elle regrette que les avocats ne soient pas davantage spécialisés dans certains domaines, notamment sur les questions de green-washing et d’éco-responsabilité dans le cas de Vinted.

Olivia apprécierait pouvoir donner un feedback à ses avocats via un questionnaire de satisfaction par exemple, afin d’améliorer les relations avocats – clients.

Au niveau des honoraires, elle explique que la prévisibilité est une question clé pour les entreprises. Pour elle, instaurer des plafonds peut être une solution. Elle ajoute qu’informer son client en temps réel du nombre d’heures passées améliorerait la communication et permettrait à l’entreprise d’avoir une meilleure visibilité.

L’équipe Anomia vous souhaite une excellente écoute !

Cela pourrait vous interesser

François Fagot
11/24/2022-Advocat
« Avant de devenir avocat, j’étais probablement un entrepreneur en puissance. – François Fagot – Avocat associé chez HF Avocats »
Avocat depuis maintenant 13 ans, François introduit son parcours en nous présentant sa vision du métier. Il considère...
Faire de son logiciel ERP son allié n°1
11/24/2022
« Comment choisir le logiciel métier de son cabinet d’avocats ? – Avec Vincent Coutansais, expert chez Diapaz »
Les avocats courent après le temps mais continuent de travailler comme s’ils en avaient ! Les cabinets qui...
Sophie Lapisardi Avocate associée
11/21/2022-Advocat
« « Pour innover, il faut être centré sur son client » Maître Sophie Lapisardi, avocate associée et fondatrice du cabinet Lapisardi Avocats et de Lexclair »
Dans ce podcast, maître Sophie aborde de nombreux sujets enrichissants tels que la création et le développement de...
Navigation