podcast

« L’intelligence artificielle va bouleverser notre métier »

Tony VedieDirecteur juridique des opérations du groupe Carrefour

Tony Vedie

Aujourd’hui nous recevons Tony Vedie, directeur juridique des opérations du groupe Carrefour.

Tony est notamment en charge de tout ce qui a trait au droit de la concurrence, droit de la consommation, des contrats , de la franchise, de la propriété intellectuelle ou encore du contentieux. Il gère une équipe d’une cinquantaine de collaborateurs qui l’accompagnent sur ces différents sujets.

Sa relation avec les avocats 

Au niveau de sa relation avec les cabinets d’avocats, il explique privilégier l’internalisation de la compétence juridique tout en ayant recours aux cabinets d’avocats en cas de contentieux, de problématique  spécifique non maîtrisée en interne ou pour avoir un œil externe sur des questions ou des projets structurants pour l’entreprise..

Ses critères de choix en termes d’avocats reposent sur 4 points clés : les compétences, la réputation la créativité et la réactivité. Il insiste également sur l’importance d’entretenir une relation de confiance avec son avocat. 

De plus, il affirme que les cabinets d’avocats doivent se réinventer sur la partie Honoraires et tendre vers plus de transparence et de visibilité au niveau de leur structure de coût. 

Il distingue le métier de juriste d’entreprise de celui d’avocat en expliquant qu’un juriste “est un business partner”. Il doit être intégré aux prises de décision d’ entreprise et est présent au moment du design des projets. Le juriste d’entreprise doit pour cela être visible dans l’organisation, avoir une parfaite connaissance de la stratégie de l’entreprise pour pouvoir prodiguer ses conseils juridiques, être créatif et être « apporteur de solutions ».

Un avocat, pour Tony, s’il doit bien sûr être capable de comprendre la stratégie de l’entreprise et ses enjeux, doit avant tout être un “hyper spécialiste” que l’on consulte sur des thématiques spécifiques ou nouvelles.

L’évolution du métier de juriste et les enjeux futurs

Pour Tony, les métiers de juriste d’entreprise et d’avocat vont évoluer avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, laquelle risque de modifier considérablement les missions et les profils des juristes vers des missions à hautes valeurs ajoutées. Il en attend un véritable bouleversement qu’il s’agira avant tout d’embrasser et de modeler plutôt que de le fantasmer ou de s’en méfier. 

Il regrette ainsi que trop peu de cabinets d’avocats prennent en compte les sujets liés à l’IA ou à la tech.  

Nous ne vous en dirons pas plus, et vous invitons à vous plonger dans ce podcast passionnant !

L’équipe Anomia vous souhaite une excellente écoute !


Vous voulez pousser votre développement ? Rejoignez Omega, le réseau des avocats qui souhaitent piloter leur croissance, ensemble. 

Cela pourrait vous interesser

François Fagot
11/24/2022-Advocat
« Avant de devenir avocat, j’étais probablement un entrepreneur en puissance. – François Fagot – Avocat associé chez HF Avocats »
Avocat depuis maintenant 13 ans, François introduit son parcours en nous présentant sa vision du métier. Il considère...
Faire de son logiciel ERP son allié n°1
11/24/2022
« Comment choisir le logiciel métier de son cabinet d’avocats ? – Avec Vincent Coutansais, expert chez Diapaz »
Les avocats courent après le temps mais continuent de travailler comme s’ils en avaient ! Les cabinets qui...
Sophie Lapisardi Avocate associée
11/21/2022-Advocat
« « Pour innover, il faut être centré sur son client » Maître Sophie Lapisardi, avocate associée et fondatrice du cabinet Lapisardi Avocats et de Lexclair »
Dans ce podcast, maître Sophie aborde de nombreux sujets enrichissants tels que la création et le développement de...
Navigation