podcast

« Ce qui intéresse vraiment le juriste c’est de connaître la probabilité du risque. »

Sandy ScottDirector of Legal Affairs chez Robert Walters

Ce qui intéresse vraiment le juriste c’est de connaître la probabilité du risque.

Aujourd’hui nous avons le plaisir d’accueillir au micro d’Objectif Clients Sandy Scott, Director of Legal Affairs chez Robert Walters.

Suite à une carrière d’avocate en Australie, Sandy a rejoint le monde de l’entreprise il y a maintenant 10 ans et RW il y a 3 ans, pour reprendre la direction juridique d’une région qui s’est étendue couvrant aujourd’hui l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient, les États-Unis et l’Amérique latine.

Elle souhaitait en effet se rapprocher de l’activité commerciale et d’être intégrée à la vie d’une entreprise.

Cette transition lui a permis de prendre conscience du décalage qui survient parfois entre les attentes des directions juridiques et le travail des avocats. 

Sandy fait appel à des avocats lorsqu’elle cherche une expertise sur un point de droit pointue, que ses ressources en interne ne lui permettent pas de traiter.

Elle attend des avocats avec lesquels elle travaille du pragmatisme, une évaluation des risques et des propositions de solutions et d’accompagnement pour leur mise en oeuvre.

A ses yeux, ce qui fait notamment la valeur d’un avocat est sa capacité à s’intéresser et s’informer à la culture de l’entreprise qu’il accompagne, à son activité et ses valeurs. 

Cette démarche démontre que par la suite, les enjeux opérationnels et les intérêts de l’entreprise seront pris en compte dans la résolution des problèmes juridiques. 

Pour sélectionner les avocats avec lesquels elle travaille, Sandy fonctionne principalement sur recommandation, en demandant à ses pairs leurs retours d’expérience. 

« L’autre chose qui est très rassurante c’est de savoir qu’on a une visibilité sur là où on va. »

En ce qui concerne la taille du cabinet, elle privilégie les grosses structures internationales pour les dossiers à fort enjeu mais n’hésite pas à se tourner vers des cabinets plus confidentiels lorsqu’il s’agit de sujets de niche.

Enfin, il n’est pas rare qu’elle travaille avec des avocats indépendants, particulièrement en matière contentieuse.

Quoi qu’il en soit, les échanges entre avocats et juristes restent pour Sandy une occasion privilégiée de discuter autour d’une passion commune qui est le droit.

⭐️ Vous avez aimé ce podcast ? Laissez-nous un avis sur Apple Podcast !

Cela pourrait vous interesser

J’avais envie d’être loyale envers ce cabinet et de donner.
09/26/2022
« J’avais envie d’être loyale envers ce cabinet et de donner. »
Aujourd’hui nous recevons Maître Faustine Viala, avocate associée chez Willkie Farr & Gallagher. Grandement recommandée par Maëlys Duval...
Ce qu’il y a de plus passionnant dans ce métier c’est de pouvoir entrer dans l’intimité des clients.
09/19/2022-Advocat
« Ce qu’il y a de plus passionnant dans ce métier c’est de pouvoir entrer dans l’intimité des clients. »
Valentin reçoit aujourd’hui Fabrice Piollet au micro d’AdVocat. Étudiant sérieux, Fabrice a toujours aimé étudier. Il passe par...
Si t’as pas une bonne donnée, tu vas pas t’adresser aux bonnes personnes.
09/12/2022-Objectif clients
« Si t’as pas une bonne donnée, tu vas pas t’adresser aux bonnes personnes. »
Actuellement président de la société Nomination, Serge a auparavant connu d’autres secteurs dans lesquels il a travaillé comme l’événementiel,...
Navigation