podcast

Intégration de vos collaborateurs : pourquoi c’est important

Dans le monde de l’entreprise, toute nouvelle recrue a droit à un parcours d’intégration bien défini lors de son arrivée. En revanche, lorsque l’on se tourne vers les cabinets d’avocats, rare est de constater que de tels procédés sont mis en place.

Pourtant, une intégration réussie permet de lancer la collaboration sur des bases solides et donc à terme de favoriser la productivité de vos équipes mais aussi de les fidéliser au sein du cabinet et ainsi d’améliorer votre marque employeur. Il est encore compliqué pour certains associés de l’entendre mais le management par la peur ne fonctionne plus –si tant est qu’il ait déjà fonctionné- et il est aujourd’hui primordial de faire en sorte que vos collaborateurs évoluent dans une atmosphère sereine.

En effet, il va sans dire que le métier d’avocat en lui-même comporte déjà assez de sources de stress, notamment en termes de délais et de charge de travail, pour ne pas en rajouter avec une ambiance délétère au sein du cabinet. En bref, vous l’aurez compris, un collaborateur heureux est un collaborateur efficace et cela commence dès le premier jour !

Un processus d’intégration, qu’est-ce que c’est ?

Le processus d’intégration doit vous permettre de fidéliser vos collaborateurs. Un mauvais accueil dans le cabinet, c’est un risque supplémentaire de voir votre taux de turnover croître.

Concrètement, ce procédé doit vous permettre de présenter au nouvel arrivant :

  • La culture du cabinet, les personnes qui le composent et l’environnement de travail ;
  • L’équipe rapprochée avec laquelle la nouvelle recrue interagira principalement et son mode de fonctionnement ; 
  • Le poste et les missions précises du nouvel arrivant ainsi que les outils de travail à sa disposition.

Les étapes d’un processus d’intégration

Préparer l’arrivée

Lorsqu’un nouveau collaborateur intègre votre cabinet, il est important que toutes les équipes soient informées de cette arrivée. Communiquez les nom et prénom du collaborateur, son histoire et son rôle à venir dans le cabinet.

De plus, préparez l’espace de travail de votre collaborateur. Rien de plus désagréable de perdre sa première journée de travail pour défaut de matériel fonctionnel par exemple.

Dans cette optique de préparation, n’hésitez pas à rédiger en amont un petit guide contenant les informations pratiques permettant au collaborateur d’avoir une vision rapide du fonctionnement du cabinet et de pouvoir y prendre ses marques aisément. 

Enfin, désignez un référent dans vos équipes qui sera là pour répondre à toutes les questions d’ordre pratique posées 

Faire le tour du cabinet

Le jour J, faites faire le tour des bureaux à votre collaborateur afin qu’il rencontre toutes les équipes, même celles avec lesquelles il sera moins amené à travailler.

Cela lui permettra aussi se de repérer dans les locaux, de se savoir où il est susceptible de faire sa pause déjeuner, où il peut trouver l’imprimante… Autant d’informations qui lui permettront de se familiariser rapidement avec le nouvel environnement de travail.

Organiser des points avec les personnes stratégiques

Prévoyez un point en tête à tête avec chaque personne du cabinet avec laquelle votre collaborateur aura des interactions au quotidien. Le but de ce point étant que ces personnes puissent expliquer leurs métiers, la façon dont ils sont susceptibles de travailler avec le nouvel arrivant et les modes de communication qu’ils privilégieront dans cette optique. Ces différents points n’ont pas à être trop longs, une demi-heure suffit amplement afin de faire connaissance.

Prévoyez cependant un échange plus conséquent avec vous ou l’associé qui sera en charge du nouvel arrivant. Ce point aura pour but d’exposer la stratégie générale du cabinet mais aussi de redéfinir le poste du collaborateur et de lui attribuer des premières tâches à réaliser. Echangez également sur la manière dont vous allez collaborer, la façon dont le travail est organisé, dont les dossiers sont répartis, le niveau d’autonomie de la nouvelle recrue…

Ne pas oublier le moment de convivialité

Que ce soit un petit déjeuner avec les membres du cabinet, un déjeuner d’équipe ou un verre en fin de journée, vous devez impérativement organiser un moment de convivialité avec votre nouvelle recrue. Idéalement ce moment a lieu le premier jour ou tout du moins la première semaine.

Cette partie est trop souvent négligée dans les cabinets d’avocats, or il est primordial que la côté humain soit mis en avant pour que la nouvelle recrue se sente bien accueillie dès le départ.

Et on fait le bilan !

Une fois passée la journée d’intégration, ne laissez pas votre collaborateur dans la nature ! Au-delà des différents rendez-vous rituels d’équipe et autres points sur les dossiers, prévoyez un échange un mois après l’arrivée du collaborateur pour faire le point sur son intégration, tant sur le plan professionnel qu’humain et savoir si des points d’amélioration existent pour les prochains !

Mais n’oubliez pas, le process d’intégration n’est que la première pierre de l’édifice pour être un bon manager et construire une équipe solide !

Cela pourrait vous interesser

Les chiffres clés pour les avocats associés
07/29/2022-Management
Les chiffres clés pour les avocats associés
Les contenus sur le même sujet : Chez Anomia, nous travaillons avec de plus en plus d’associés de...
Penser la marque employeur de son cabinet
07/13/2022-Recrutement & Management
Penser la marque employeur de son cabinet
La plupart des cabinets le savent ou s’en rendent compte : le recrutement n’est pas une tâche aisée. L’objectif...
Comment fidéliser ses collaborateurs ?
06/29/2022-ManagementRecrutement & Management
Comment fidéliser ses collaborateurs ?
De nombreux cabinets d’avocats doivent faire face à un important taux de turn-over. Dans certains cas, le modèle...
Navigation