podcast

« Nos avocats comprennent notre culture »

Etienne VidalDirector Legal & Compliance France & Europe du Sud chez Adidas

Nos avocats comprennent notre culture

Aujourd’hui dans Objectif Clients, nous recevons Étienne Vidal, Director Legal & Compliance France & Europe du Sud chez Adidas.

Il rejoint Adidas en tant que juriste, il devient Directeur juridique France en 2018 puis étend ses responsabilités à l’Europe du sud en 2021. Avant la création de la division Europe du Sud, chaque pays rapportait à une structure Europe. Afin de simplifier les opérations, ils ont décidé de subdiviser cette division.

Passionné de sport, son poste lui permet de concilier le travail qu’il aime avec des produits qui lui parlent.

Chez Adidas, il découvre un nouveau domaine et une nouvelle structure d’entreprise, bien loin de ses expériences précédentes en laboratoire.

Son métier de directeur juridique chez Adidas

Étienne explique que son service intervient en tant que support à tous les départements et qu’il intervient sur tous les domaines du droit sauf le droit social et fiscal. Il interagit très régulièrement avec les équipes opérationnelles.

C’est d’ailleurs ainsi qu’il est monté en compétences. En échangeant avec les opérationnels, il peut mieux répondre à leurs besoins.

Pour lui, pour bien faire son métier de juriste, il faut bien connaître les besoins de l’entreprise et être bien intégré aux équipes. 

Sa relation avec les avocats

Étienne travaille avec 2 cabinets d’avocats en France. Ce sont des cabinets historiques d’Adidas. 

Chez ses avocats, il vient chercher une expertise technique précise. 

Cependant, il ajoute que ces cabinets répondent également à tous leurs autres besoins, ce qui enrichit la confiance qu’il leur accorde. 

Étienne affirme que la bonne connaissance des besoins tant opérationnels que juridiques est extrêmement importante. 

Un exemple est d’être capable pour l’avocat de fournir des mémos récapitulatifs clairs qui peuvent directement être transmis aux équipes et d’adapter leurs recommandations aux opérations de l’entreprise. 

Pour lui, l’avocat doit être “une extension du service juridique”.

Pour rester à jour de l’actualité juridique, il apprécie recevoir des newsletters de la part d’avocats. Il explique que c’est un bon moyen pour les juristes de rester en contact avec eux, et permet d’offrir un premier aperçu de ce que pourrait lui apporter le cabinet. 

En ce qui concerne la facturation, Adidas fonctionne à la rémunération par dossier. Cela lui permet d’avoir une visibilité du coût approximatif par dossier. Il apprécie une facturation régulière, par exemple de manière mensuelle par souci de transparence.

L’équipe Anomia vous souhaite une excellente écoute !

Cela pourrait vous interesser

Je ne suis pas qu’avocate, je suis cheffe d’entreprise.
06/21/2022-AdvocatCréer son cabinetDéveloppement commercialRecrutement & Management
« Je ne suis pas qu’avocate, je suis cheffe d’entreprise. »
Aujourd’hui dans cet épisode d’AdVocat, nous recevons Agathe Monchaux-Fioramonti, avocate associée chez Monchaux-Fioramonti.  Agathe est avocate au barreau...
Je demande toujours à mes collaborateurs 5 à 10% de plus que ce qu’ils sont capables de faire à leur niveau. 
06/07/2022-AdvocatCréer son cabinetDéveloppement commercialMarketing & CommunicationPilotageProcess & DigitalisationRecrutement & Management
« Je demande toujours à mes collaborateurs 5 à 10% de plus que ce qu’ils sont capables de faire à leur niveau.  »
Aujourd’hui dans cet épisode d’AdVocat, nous recevons Maître Benoît Greteau, avocat associé chez Veil Jourde. Benoît commence sa...
Ta survie quand t’es avocat, c’est d’être indépendant.
05/30/2022-AdvocatCréer son cabinetDéveloppement commercialMarketing & CommunicationPilotageProcess & DigitalisationRecrutement & Management
« Ta survie quand t’es avocat, c’est d’être indépendant. »
Aujourd’hui dans cet épisode d’AdVocat, nous recevons Maître Lionel Spizzichino, avocat associé chez Willkie Farr & Gallagher. Nous...
Navigation