“Quand on veut, on peut” : Saam Golshani, avocat associé chez White & Case

Aujourd’hui, pour ce nouveau podcast avocat, j’ai eu le plaisir de recevoir Saam Golshani. Saam est avocat associé au sein du cabinet White & Case à Paris. Si je devais utiliser trois adjectifs pour définir Saam, je dirais qu’il est charismatique, pragmatique et bienveillant. Un avocat de grande qualité que je suis heureux de vous présenter, aujourd’hui, dans le podcast d’Anomia.

Derrière l’avocat, il y a un Homme

Saam Golshani est Iranien. Né en Iran, au début des années 1970, Saam ne se destinait pas à devenir avocat. Contraint de quitter ce beau pays à cause de la guerre imposée par l’Irak, Saam et sa famille arrivent en France. Saam se décrit comme un élève moyen qui a réussi son baccalauréat sans trop de pression “je préférais y aller l’esprit léger”. A l’issu de son lycée, il prend deux années sabbatiques et travaille en tant que barman dans le Sud de la France. Il décide de poursuivre ses études car ses parents “n’avaient pas quitté la guerre pour que leur fils soit barman”. Il intègre la Faculté de droit d’Aix-Marseille où il passe le plus clair de son temps à la bibliothèque. “Je me suis concentré sur mes travaux dirigés pendant toutes mes études” (Une méthode que l’équipe d’Anomia encourage à suivre). Il valide toutes ses années et obtient un DEA.

Il quitte le Sud de la France pour rejoindre la capitale et où il devient testeur de jeux vidéos. Jusqu’au jour où un ami l’appelle et lui dit que “Chez Clifford Chance, ils recherchent des juristes bilingues”. Ni une ni deux, Saam se rend chez Clifford Chance et c’est à ce moment-là que sa carrière de juriste va vraiment débuter.

Le parcours de l’avocat

Saam est embauché en tant que juriste chez Clifford et passe l’examen d’entrée à l’école d’avocats dans la foulée. A ce moment-là, Saam est inscrit à l’école du barreau. Il a ensuite prêté serment grâce à un travail collectif avec les membres de l’Ordre qui l’ont soutenu (Saam est iranien et il n’existe pas d’accord de réciprocité entre la France et l’Iran). Chez Clifford, Saam fait du droit du sport et travaille sur l’organisation de la Coupe du Monde de 1998. Il a également beaucoup travaillé sur les nouvelles technologies.

Saam quitte Clifford en 2000 et rejoint le cabinet Willkie Farr & Gallagher qui voulait développer une pratique en TNT. A l’époque, Saam n’était pas décideur chez Clifford, il a suivi le transfert initié par l’associé pour lequel il travaillait. François Bloch, l’associé en question, a négocié le transfert pour lui et son équipe. Par loyauté et opportunité, Saam a suivi l’équipe chez Willkie Farr.

Après 4 ans chez Willkie, Saam rejoint Orrick où il restera 14 ans. C’est dans ce cabinet qu’il deviendra associé pour ensuite partir dans le cabinet White & Case dans lequel il exerce encore aujourd’hui. ( Écouter également Guillaume Vitrich, avocat chez White & Case)

REMARQUE : On ne peut pas tout vous dévoiler, il faut écouter le Podcast 😉

Les enseignements de Saam Golshani sur le métier d’avocat

Le métier d’avocat suppose des sacrifices, en effet, il faut le choisir et ne jamais le subir. Si on le subit, il vaut mieux en changer. On n’est pas avocat lorsque l’on obtient le titre. Lorsqu’on obtient le titre, on devient apprenti. L’apprentissage de ce métier dure entre 8 et 10 ans. Une fois associé, c’est là qu’on devient un véritable avocat. La carrière d’avocat débute lorsque l’on devient responsable : responsable des conseils donnés aux clients, mais également responsable des collaborateurs avec lesquels on travaille.

C’est l’expérience et le travail qui permettent d’arriver au rang d’avocat responsable. Il faut laisser le temps au temps, être patient et acquérir une expérience profonde.

Pour finir ce résumé, je citerais une phrase de Saam Golshani “Il faut grandir avec ses clients”.

Je vous souhaite une belle écoute de mon échange avec Saam Golshani !

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La newsletter Anomia

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 550 avocats abonnés.