podcast

« Le développement commercial, c’est un processus continu »

Grine LahrecheAvocat associé chez Hoche Avocats

Grine Lahreche

Aujourd’hui dans AdVocat, nous recevons Grine Lahreche, avocat associé chez Hoche Avocats.

Grine à un parcours plutôt atypique, puisque avant de devenir avocat, il était handballeur professionnel. 

En 2007, il décide de changer de carrière et de poursuivre une vocation d’avocat en rejoignant le cabinet américain Gibson Dunn.

Il explique qu’il garde des rudiments de son passé de sportif, notamment en ce qui concerne sa “résistance à l’échec” et sa perception de la performance, ce qu’il entend par performance ce n’est pas la compétition avec ses pairs mais plutôt donner le meilleur de soi-même.

Chez Gibson, il se spécialise en droit public. Au bout d’un an, il réalise qu’il préfère poursuivre sa carrière en M&A et private equity. 

Il rejoint alors le cabinet Paul Hastings, où il restera 5 ans. Il y travaille d’arrache pied mais c’est là bas qu’il “apprend son métier”. Lorsqu’il se sent prêt à exercer, il comprend rapidement qu’il ne deviendra pas associé et décide de rejoindre la structure LL Berg.

Grine explique qu’il a très vite commencé à développer sa propre clientèle notamment grâce à son réseau dans le milieu sportif.

Lorsqu’on lui demande sa stratégie d’acquisition, il affirme que “le succès appelle le succès”. Pour lui, lorsque l’on fait bien son travail, les dossiers suivent. Il explique que le développement commercial est un processus continu auquel il faut consacrer du temps.

Au bout de 2 années, il rejoint le cabinet Hoche Avocats.

S’il a un conseil à donner aux jeunes avocats qui souhaiteraient rejoindre son département, c’est de rester curieux. Ce qui permet de constamment s’améliorer intellectuellement, en plus de développer des compétences qui sortent du prisme juridique. Il donne notamment l’exemple de travailler son jugement et savoir appréhender ses limites.

Pour lui, un aspect plus important que les chiffres pour mesurer la réussite de l’intégration d’un collaborateur, c’est d’être capable de générer de la confiance et d’accompagner le talent dans son développement. 

Un avocat qui a réussi, c’est celui qui a laissé un empreinte, c’est sa capacité à attirer des talents mais également à les faire rester et surtout à les faire progresser.

L’équipe Anomia vous souhaite une excellente écoute !

Cela pourrait vous interesser

On a pour ambition de devenir le leader en droit social en France.
06/27/2022-AdvocatBusinessCréer son cabinetDéveloppement commercialManagementPilotage
« On a pour ambition de devenir le leader en droit social en France. »
Aujourd’hui dans ce nouvel épisode d’AdVocat, nous recevons Jean-Marc Albiol.  Jean-Marc est avocat associé chez Ogletree Deakins, cabinet...
Je ne suis pas qu’avocate, je suis cheffe d’entreprise.
06/21/2022-AdvocatCréer son cabinetDéveloppement commercialRecrutement & Management
« Je ne suis pas qu’avocate, je suis cheffe d’entreprise. »
Aujourd’hui dans cet épisode d’AdVocat, nous recevons Agathe Monchaux-Fioramonti, avocate associée chez Monchaux-Fioramonti.  Agathe est avocate au barreau...
Je demande toujours à mes collaborateurs 5 à 10% de plus que ce qu’ils sont capables de faire à leur niveau. 
06/07/2022-AdvocatCréer son cabinetDéveloppement commercialMarketing & CommunicationPilotageProcess & DigitalisationRecrutement & Management
« Je demande toujours à mes collaborateurs 5 à 10% de plus que ce qu’ils sont capables de faire à leur niveau.  »
Aujourd’hui dans cet épisode d’AdVocat, nous recevons Maître Benoît Greteau, avocat associé chez Veil Jourde. Benoît commence sa...
Navigation