podcast

« Avocats : mettez vous dans la peau de votre client »

Raphaël SendowskiVP Legal chez Meero

Raphael Sendowski

Aujourd’hui, nous recevons Raphaël Sendowski, VP Legal chez Meero.
Meero, c’est une des 1ères licornes de la french tech, spécialisée dans la sous-traitance photographique à destination des entreprises.

Son passé d’avocat

Avant de rejoindre Meero, Raphaël est avocat en droit des affaires et traite principalement de sujets corporate, M&A et private equity.

Par opportunité, il décide de passer du côté entreprise en rejoignant Claranova où il restera 2 ans.

Il explique qu’il ne s’attendait pas à ce que la profession de directeur juridique soit aussi différente que celle d’avocat. En effet, elle requiert d’avoir une vision beaucoup plus opérationnelle et demande d’être davantage concis dans ses rapports.

Il regrette que la formation d’avocat n’approndisse pas suffisamment le côté business. L’avocat est assez centré sur son activité sans avoir la visibilité des enjeux de l’entreprise.

Pour lui, savoir s’adapter à l’entreprise et à son interlocuteur, c’est quelque chose qui s’apprend avec l’expérience.

Sa relation avec les avocats chez Meero

Chez Meero, ils font appel à des avocats lorsqu’ils ont besoin d’une expertise précise sur un projet spécifique, autrement l’accompagnement juridique est internalisé.

Au niveau des critères de choix, le budget est évidemment très important pour Raphaël puisque le directeur juridique est chargé de justifier de l’allocation des budgets du département juridique. 

Selon Raphaël, le mode de facturation le plus adapté pour une bonne prévision du budget est le forfait avec un cap.

Ses autres critères de choix sont dans un premier temps les compétences techniques, la disponibilité et le relationnel mais également la capacité de l’avocat à cerner le besoin du client et à apporter une réponse “utilisable”.

En effet, il n’est pas rare de recevoir de la part des avocats des réponses ne répondant pas suffisamment à la problématique de base ou encore ne prenant pas toujours en compte les enjeux business de l’entreprise.

Raphaël explique qu’il apprécie garder contact avec ses avocats via la souscription à des newsletters ou encore via des invitations à des événements de networking.

C’est un bon moyen de maintenir le lien et d’ainsi revenir vers eux dès qu’un besoin se présente.  Autrement, il choisit ses avocats via son réseau de confrères, des recommandations ou encore en consultant des classements professionnels.

L’équipe Anomia vous souhaite une excellente écoute !


Vous voulez pousser votre développement ? Rejoignez Omega, le réseau des avocats qui souhaitent piloter leur croissance, ensemble. 

Cela pourrait vous interesser

François Fagot
11/24/2022-Advocat
« Avant de devenir avocat, j’étais probablement un entrepreneur en puissance. – François Fagot – Avocat associé chez HF Avocats »
Avocat depuis maintenant 13 ans, François introduit son parcours en nous présentant sa vision du métier. Il considère...
Faire de son logiciel ERP son allié n°1
11/24/2022
« Comment choisir le logiciel métier de son cabinet d’avocats ? – Avec Vincent Coutansais, expert chez Diapaz »
Les avocats courent après le temps mais continuent de travailler comme s’ils en avaient ! Les cabinets qui...
Sophie Lapisardi Avocate associée
11/21/2022-Advocat
« « Pour innover, il faut être centré sur son client » Maître Sophie Lapisardi, avocate associée et fondatrice du cabinet Lapisardi Avocats et de Lexclair »
Dans ce podcast, maître Sophie aborde de nombreux sujets enrichissants tels que la création et le développement de...
Navigation