cabinet d'avocats en région

Les clefs pour créer un cabinet d’avocats de référence en région

Les cabinets d’avocats en région

Dans ce webinar d’Anomia, nous avons eu le plaisir de recevoir Maître Cédric Dubucq. Cédric est avocat associé au sein du cabinet Bruzzo Dubucq. L’objectif de cet échange était clairement affiché : recenser les indicateurs objectifs permettant de créer de beaux cabinets d’avocats en région. A-t-on réussi ? C’est une autre question ! Je pense que nous avons eu un témoignage qui nous a permis de dégager quelques grandes lignes. Mais, avant de pouvoir écrire un dossier complet sur le sujet, nous devrons pousser la réflexion.

Quoi qu’il en soit, cette vidéo vous permettra de découvrir ce qui a fait la réputation de ce cabinet d’avocats. Vous pourrez trouver dans les propos de Cédric Dubucq des idées, une vision de la profession, qui sera peut-être la vôtre. Si ce n’est pas le cas, restez ouvert et imprégnez vous de la diversité des pratiques.

Au programme

Pour Maître Dubucq, trois éléments sont essentiels dans le développement des cabinets d’avocats en région :

  • Des talents : Le cabinet a créé son propre laboratoire de recrutement grâce à la clinique de droit des affaires de la faculté d’Aix-Marseille. En investissant du temps sur les étudiants, ils ont pu repérer ceux qui avaient le potentiel recherché par le cabinet pour ensuite les recruter.
  • Des affaires à enjeux : Grâce à de grosses affaires (médiatiques et de société) ils ont réussi à acquérir une notoriété forte sur leur territoire. C’est l’une des clefs de leur succès.
  • Une ADN de cabinet : Ils cultivent l’art du vivre ensemble, de célébrer, et partagent des valeurs communes. Selon Cédric, c’est un facteur déterminant de la bonne santé et du bon développement d’un cabinet d’avocats. Je dois avouer que je partage cette conviction !

Vous verrez dans ce webinar que nous avons certains points de divergences. Notamment en ce qui concerne le pilotage du cabinet et le suivi des indicateurs de performance. Chez Anomia, nous sommes convaincus que pour prendre les bonnes décisions, le suivi de la trésorerie et de la facturation n’est pas suffisant. Il est nécessaire de pouvoir établir des indicateurs de performance et de collecter la bonne donnée.

N’hésitez pas à nous faire vos retours et à nous donner vos impressions !

Partager cette publication