Communiquer sur LinkedIn en tant qu’avocat


LinkedIn est aujourd’hui le réseau social professionnel numéro 1 en France et dans le monde. Ce réseau a été pris d’assaut par les commerciaux, fondateurs, ingénieurs, dirigeants et surtout par les acteurs de la nouvelle économie numérique. Mais dans tout ça, comment se débrouillent les avocats sur LinkedIn ?

Les résultats de notre étude sont assez déroutants. Les avocats ont des profils à impact très faible sur ce réseau qui est pourtant une source intarissable de business. Un indicateur simple appuie nos propos : le SSI de LinkedIn. Il s’agit d’un outil gratuit d’audit de votre profil qui vous donne un score compris entre 0 et 100. Ainsi, la moyenne de tous les profils français sur LinkedIn est de 41. Or, le score moyen des avocats est de 29. Les avocats doivent absolument se saisir de cet outil pour accroitre leur puissance et leur notoriété.

Dans ce webinar, nous vous aiguillons sur la bonne posture à adopter pour être visible sur LinkedIn. Et pas besoin de LinkedIn Premium, vous pouvez mettre en place tous nos conseils de manière gratuite !

Attention : l’algorithme de LinkedIn est très opaque. Pour mesurer l’efficacité de vos actions, il n’y a qu’une seule solution : tester ! Essayez de mettre en place ce que vous pensez efficace pour gagner en visibilité, et vérifiez après grâce aux likes et aux commentaires si cela a fonctionné.

Première étape : en tant qu’avocat, il est important de définir ses objectifs sur LinkedIn.

Avant toute chose, pour se lancer sur LinkedIn quand on est avocat, il faut définir une cible à toucher, et comment vous voulez la toucher.

Quel est votre but sur LinkedIn ? Voici les quelques questions que vous devez vous poser en tant qu’avocat avant de poster sur la plateforme :

Voulez-vous construire votre image de marque et gagner en notoriété ?

Pour mettre en place une stratégie de notoriété, il faut impérativement poster fréquemment afin de devenir omniprésent dans le fil d’actualité LinkedIn de votre cible.

Voulez-vous plutôt acquérir de nouveaux clients ?

Pour mettre en place une stratégie d’acquisition, il faut jouer moins sur votre image de marque que sur les interactions. Il faut inciter la cible à vous contacter en abordant, à travers vos postes et vos messages privés, leurs problèmes et leurs interrogations.
Attention : si pour des questions de déontologie, vous êtes réticents à démarcher directement vos prospects, envoyez-leur plutôt du contenu informatif, pour leur montrer votre expertise.   

La stratégie de notoriété et la stratégie d’acquisition sont complètement différentes, n’essayez pas de faire les deux en même temps car cela réduirait leur efficacité. Concentrez-vous sur celle qui vous parait la plus pertinente par rapport à votre situation.

Voulez-vous tester une nouvelle offre ou une nouvelle typologie de clients ?

Si vous êtes un cabinet d’avocat émergeant, ou que vous voulez développer une nouvelle offre au sein de votre cabinet, vous pouvez tester le potentiel de votre nouvelle activité sur LinkedIn.

Parfois lors de votre activité d’avocat, vous sentez un besoin chez votre clientèle mais vous êtes réticent à vous lancer dans une nouvelle activité de peur de perturber vos clients actuels. Dans ce cas, vous pouvez tout à fait contacter des acteurs pertinents par rapport à votre nouvelle offre sur LinkedIn.

Posez-leur des questions sur leurs besoins, appelez-les pour parler de leur activité.
Si, durant cours de vos interviews, vous vous rendez compte que votre offre à du potentiel, vous pouvez alors commencer à contacter plus de personnes de votre cible et commencer à mettre en place une stratégie d’acquisition ou de notoriété.

Que faire si vous voulez mettre en place plusieurs stratégies en même temps ?

Nous vous recommandons de varier les types de comptes si vous voulez mettre en place plusieurs stratégies.

Astuce : consacrez votre page entreprise à une stratégie de notoriété traditionnelle, annoncez les gros contrats, les nouvelles recrues, ou les ouvertures de nouveaux départements.
La page n’est qu’un moyen de mettre en avant votre image de marque ou votre site internet, ne l’utilisez pas pour proposer de nouvelles offres ou pour l’acquisition clients.

En parallèle, dédiez votre compte personnel à la stratégie d’acquisition.
De manière générale, votre compte personnel aura une plus grande portée, privilégiez-le pour entrer en contact avec votre cible.

Une fois votre stratégie définie, il faut construire votre réseau en corrélation avec votre objectif.

Afin que votre stratégie soit efficace, veillez bien à adresser votre message aux bonnes personnes. Pour cela, il est essentiel d’avoir un maximum de personne de votre cible dans votre réseau.

Vous ne savez pas comment les trouver ? Tapez le poste que vous recherchez dans la barre de recherche, et ajoutez les personnes qui correspondent à votre cible.

Attention : Il faut être régulier dans vos ajouts, en faire un peu tous les jours pour ne pas s’essouffler.
Si vous n’avez vraiment pas le temps pour ajouter régulièrement des prospects dans votre réseau, il existe des outils qui peuvent le faire pour vous, encore faut-il savoir les utiliser.

Astuce : pour repérer les prospects intéressés par votre offre, créez un évènement et invitez-y maximum de personnes de votre cible. Cela ne vous permettra pas de vendre immédiatement, mais de voir qui accepte l’invitation et serait potentiellement intéressé par vos services.

Qu’est-il pertinent de publier ? Et quand ?

Chez Anomia, nous suivons de nombreux avocats sur LinkedIn et nous avons remarqué des écueils récurrents : vos publications s’adressent à vos confrères, ou alors vous employez un jargon juridique que votre cible ne comprend pas.
Malheureusement, votre cible n’a que faire des actualités de décisions juridiques qui ne les concernent pas.

Si vous publier un arrêt, ne mentionnez que l’essentiel, et pensez à le présenter du point de vue du client. Demandez-vous : qu’est-ce que cela change pour votre cible ?

Astuce : une bonne phrase d’accroche est importante pour attirer l’œil.
Exemple si votre cible est celle des restaurateurs : « Nouvelle décision : l’État décide d’indemniser les restaurants qui souffrent de la crise du covid »

De la même manière, évitez de publier des articles. Cela ne fonctionne pas au sein de l’algorithme de LinkedIn, privilégiez un article sur votre site internet, et faires-en un post avec le lien.

Pour vos post, variez les contenus. Vous pouvez faire des podcasts, des webinars, des post informatifs, mettre le lien de vos articles, des photos, …
Plus vos post seront variés, plus vous serez visibles sur LinkedIn.

En ce qui concerne la fréquence de publication, adaptez-vous au rythme de votre clientèle. Si votre cible consulte LinkedIn le matin, publiez le matin.

Astuce : pensez à être régulier, afin que vos post deviennent un rituel pour vos auditeurs

La méthode AIDA :

Attention : ne publiez pas deux fois dans la même journée, cela réduit l’auditoire de votre précédent post

Afin de construire des post efficace, nous vous recommandons de suive la méthode AIDA, qui s’applique en 4 phases :

  1. « Attract » : la phrase d’accroche est primordiale, c’est la première phrase qui doit retenir l’attention de votre lecteur.
  2. « Interest » : il faut intéresser votre cible en décrivant une problématique qu’elle vit, afin qu’elle se sente concernée par votre discours.
  3. « Describe » : il s’agit de décrire ce que vous pouvez lui apporter.
  4. « Action » : il faut inciter votre lecteur à réaliser une action, une prise de contact.
    Exemple : faites un post décrivant votre nouvel article en quelques phrase, proposez à votre auditoire de leur envoyer en avant-première s’il commente « intéressé ».

Gardez en tête qu’avoir une interaction sur votre poste (like ou commentaire), c’est le remonter dans le fil d’actualité de votre cible.

Essayez d’être le plus spécifique possible quant à la cible que vous adressez dans vos post, soyez précis sur le secteur d’activité que vous voulez toucher.

Bonus : les conseils d’Anomia pour les avocats

Attention :  l’algorithme de LinkedIn est très opaque, tous nos conseils sont le résultat sur notre expérience empirique et ne sont en rien une vérité absolue.

Conseil n°1 : Ne pas partager les post des autres

Le partage est très mal référencé par LinkedIn. Partager un post ne change rien ni pour vous, ni vous la personne qui a publié le post.
Si vous voulez mettre en avant ou féliciter un confrère, faites un post à part, votre portée sera plus importante.

Conseil n°2 : ne pas mettre de liens directement dans vos post

Privilégiez le partage de lien en commentaire, nous avons remarqué une baisse de visibilité lorsque nous mettions les liens de nos webinars directement dans le post.

Conseil n°3 : caler votre stratégie LinkedIn sur votre stratégie globale.

Votre stratégie LinkedIn doit s’inscrire dans la stratégie de votre carrière ou de votre cabinet. LinkedIn n’est qu’un vecteur de visibilité.

Conseil n°4 : ne perdez pas votre temps avec des hashtags #

Nous avons remarqué que les hashtags n’avaient pas d’incidence particulière sur les résultats d’audience.



Merci d’avoir prêté attention aux conseils d’Anomia !
Sur LinkedIn, il n’y a qu’un mot d’ordre : tester et re-tester.
Il y a des milliers de choses à faire sur LinkedIn, mais il faut s’assurer que vos post fonctionnent. Pour cela, seul l’expérience empirique vous le dira.
N’ayez pas peur de vous lancer !

N’hésitez pas à nous faire vos retours et à nous contacter si vous avez des questions !



L’essentiel à retenir :

Véhiculer le bon message au bon public

La méthode AIDA : Attract, interest, describe, action.

Il n’y a pas de conseils absolus et généraux : il faut tester et apprendre de ses chiffres



Partager cette publication