«La facturation au temps passé, ça n’est plus possible » Dragana Radojevic, Head of Central Legal Affairs chez BNP Paribas Personal Finance

Retrouvez un nouvel épisode d’Objectif Clients, le podcast où nous interrogeons les clients des avocats pour qu’ils nous parlent de leurs conseils. Dans ce nouvel épisode, j’ai le plaisir de recevoir Dragana Radojevic, Responsable des affaires juridiques centrales à la BNP Paribas Personal finance. 

D’origine Serbe, Dragana a d’abord suivi des études de droit assez généralistes. Par chance, elle profite d’une offre de bourse pour continuer ses études en Suisse. Après un an de stage en tant que juriste chez DuPont, la firme américaine de chimie, elle passe le barreau et revient pratiquer en Serbie.

Néanmoins, elle finit par suivre son cœur et s’installer en France, où elle est reçue chez le prestigieux cabinet Orrick. Pendant 7 ans durant, elle s’investit au maximum dans cet environnement multidisciplinaire et international, auprès d’avocats expérimentés tels que Saam Golshani, avec qui nous avons eu la chance d’échanger lors d’un précédent podcast. Elle finit par être reconnue pour ses compétences et gagner le statut de collaboratrice.

Elle décide ensuite de rejoindre le monde de l’entreprise, à la BNP Paribas Personal Finance, où elle prend d’abord la Direction Juridique M&A, puis celle des affaires centrales.

Dans ce podcast nous abordons notamment les questions suivantes :

  • Pourquoi un directeur juridique appelle-t-il un avocat ?
  • Pourquoi est-il important de demander des feedbacks à l’entreprise qui vous emploie ?
  • Pourquoi les entreprises préfèrent-elles la facturation forfaitaire ?

Nous ne vous en dirons pas plus et vous invitons à écouter ce podcast riche qui ne manquera pas de susciter d’intéressantes discussions au sein de la communauté des avocats.

Bonne écoute !



Partager cette publication