“J’ai découvert une entreprise qui ne ressemble pas à un cabinet d’avocats” Emmanuelle Porte, Managing Partner chez Bird & Bird.

Qui était maître Porte avant de devenir avocat ?

Emmanuelle a d’abord fait une école de commerce, à l’ESSEC, suite à une classe préparatoire à Toulouse. Elle y travaille de façon très intense et s’y épanouit. À l’ESSEC, en première année, elle découvre une passion pour le droit des affaires et rencontre un mentor. Elle décide à la suite de cela de faire un stage chez Archibald Andersen.

L’arrivée au sein du cabinet Archibald Andersen.

Elle y découvre une firme, qui ne ressemblait pas à un cabinet d’avocats. Les parcours de carrières étaient intégralement tracés. Il y avait une équipe financière, des RH, etc. Elle a notamment travaillé sur les entreprises d’e-commerce lors de la bulle internet.

Elle apprend notamment comment trouver de la clientèle, comment l’entretenir et comment structurer un cabinet d’avocat à la façon d’une entreprise. Emmanuelle se rend compte de l’importance de la gestion du client notamment sur un plan financier, i.e. d’être rentable. Emmanuelle comprend aussi l’importance du travail collégiale afin d’attaquer sous plusieurs angles les clients.

À la suite de l’affaire Enron, des fusions sont effectuées, mais cela ne plait pas à l’équipe d’Emmanuelle. L’équipe décide donc de rejoindre Taylor Wessing, spin-off du cabinet Deloitte, avec une forte fibre anglo-saxonne de petite taille.

Le développement de clientèle et le positionnement d’Emmanuelle

C’est à ce moment qu’Emmanuelle commence à avoir une démarche entrepreneuriale avec en vue, une nomination au poste d’associée. Elle décide donc de prendre des initiatives afin de construire une stratégie de développement avec l’aide des associés du cabinet. Suite à l’arrivée d’un nouvel associé, elle se retrouve à traiter un dossier d’une entreprise en bio Tech.

Elle décide ainsi de se placer sur le secteur de niche des bio Tech et devenir l’acteur de référence dans ce secteur. Emmanuelle dit qu’elle a toujours été motivée par des coups de cœur. Elle n’a pas décidé d’être managing partner. Elle a souhaité s’investir afin de faire croître le cabinet où elle apprécie particulièrement l’équipe en investissant dans le comex. C’est par la suite, lors d’un changement de gouvernance, qu’elle devient naturellement co-managing partner.

En ce qui concerne Bird & Bird, une organisation internationale, une approche homogène, un positionnement IT et les process ont permis à Emmanuelle de se greffer avec son segment de clientèle : les entreprises en bio Tech.

Les conseils d’Emmanuelle Porte aux collaborateurs

Concernant les collaborateurs en droit des sociétés, Emmanuelle conseille de ne pas se spécialiser immédiatement et de garder un positionnement généraliste pour au bout de plusieurs années choisir en fonction de ses affinités personnelles. Il faut ensuite choisir une branche d’activité que l’on a envie de développer et s’y consacrer à fond pour avoir une croissance plus rapide.

Emmanuelle essaie d’inculquer toutes ses expériences et les clés de réussite aux jeunes collaborateurs talentueux de son cabinet. Pour cela, il demande aux collaborateurs de sortir de leur bureau pour ne pas seulement être un exécutant juridique. Il est de ce fait question de développer la relation client. Elle s’attèle à les faire grandir.

Dans ce podcast, on aborde aussi :

  1. Apprendre à construire un cabinet comme on construit une entreprise.
  2. Trouver un secteur de niche et devenir leader de ce milieu.
  3. Gérer une structure anglo-saxonne en France.
  4. Faire grandir les collaborateurs de ses équipes pour les préparer à l’association.


Partager cette publication