Omar Fjer, Ardian

“Il y a les cabinets avec lesquels on travaille et ceux avec lesquels on travaillera” Omar Fjer, Directeur chez Ardian Real Estate

C’est avec plaisir que nous vous présentons un nouvel épisode d’Objectif Clients. Dans ce podcast, nous parlons aux clients des avocats. C’est donc l’occasion d’entendre parler des directeurs et directrices juridiques, bien sûr, mais aussi des dirigeants d’entreprises, des DRH, des DAF, et tous les profils susceptibles d’avoir recours aux services des avocats. Aujourd’hui, nous avons reçu Omar Fjer, Directeur chez Ardian Real Estate.

Ardian est un des leaders mondiaux de l’investissement privé. En 2020, elle gère plus de 100 milliards de dollars d’actifs en Europe, Amérique du Nord et Asie. Ardian Real Estate en est la branche immobilier. Omar, quant à lui, est diplômé de HEC Paris depuis plus de 12 ans. Dès la sortie de l’école, il se tourne vers le secteur de l’immobilier. Il commence par exercer chez Unibail Rodamco, le principal opérateur de centres commerciaux en Europe. Il s’est ensuite investi dans la gestion et de l’investissement bureaux chez SFL, une foncière cotée. C’est par la suite qu’il a eu l’opportunité de rejoindre Ardian pour le lancement de la branche immobilier.

Aujourd’hui, Ardian Real Estate achète des bureaux obsolètes, travaille à leur restructuration, à les louer puis à les revendre à des acteurs long terme. Le travail y est réparti par projet, et non par tâche, ce qui fait que chaque équipe va du repérage à la revente, en passant par la négociation et la gestion d’actifs.

Dans le métier d’Omar, les avocats sont des partenaires clefs. Il travaille avec un éventail de cabinets très large, allant des cabinets du Magic Circle jusqu’aux petits cabinets de niche. L’essentiel réside dans l’avocat en tant que personne et dans sa compétence.

On discute dans ce podcast de la manière dont Omar s’informe et découvre les cabinets et les avocats. On y voit l’importance des actions de communication non digitales, comme les conférences ou la production de notes d’information intéressantes pour ses clients potentiels. On y parle également de la manière dont un avocat doit se comporter pour que le terme « Business Partner » ne soit pas qu’une formule convenue.

Je ne vous en dis pas plus, et vous laisse découvrir ma conversation avec Omar.

Bonne écoute !

Partager cette publication