4 conseils pour mieux gérer son cabinet d’avocat quand on est indépendant

De nombreux avocats sont noyés dans la gestion de leurs dossiers et en oublient celle de leur cabinet. Toutefois, pour acquérir de nouveaux clients et offrir un service juridique de qualité, il est nécessaire d’optimiser la gestion de son cabinet d’avocat. Nous vous donnons quatre conseils qui vous faciliteront la tâche.

Définir des objectifs précis et clairs

Le temps, c’est de l’argent et ça, on nous l’a assez répété. En tant qu’avocat indépendant, on l’a bien compris : chaque minute est comptée et, malgré les journées interminables passées au bureau, la charge de travail reste toujours aussi importante et les retards dans les dossiers s’accumulent.

Pourtant, le manque de temps n’est pas une fatalité, y compris pour les avocats. Soyez rassurés, nul besoin d’une armée de collaborateurs à vos côtés pour optimiser la gestion de votre temps et être plus efficace dans votre travail. Pour cela, il faut d’abord définir des objectifs précis, mesurables et atteignables. Avoir une vision claire et précise vous permettra d’éviter un travail inutile, qui ne servirait pas vos objectifs, ni votre client. Vous l’aurez compris, dès le départ de votre activité, savoir où vous souhaitez aller vous permettra d’assurer la bonne gestion de votre cabinet.

Ce système d’objectif à court terme et long terme vous permettra de vous gagner du temps pour répondre au mieux au besoin juridique de votre client sans être encombré par des actions à faible valeur ajoutée.

Utiliser des logiciels et de nouvelles solutions digitales

Lorsqu’on est un avocat indépendant qui vient de monter son cabinet, l’objectif n’est pas de se perdre dans des logiciels informatiques trop compliqués pour être maîtrisés rapidement, sans formation. Toutefois, l’utilisation de solutions digitales peut vous permettre, lorsqu’on choisit les bons outils et logiciels, d’augmenter considérablement votre productivité en améliorant l’organisation de votre travail.

Dans un premier temps, afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble de ses dossiers et suivre leur progression, il est primordial de disposer d’un espace de stockage en ligne pour retrouver rapidement toutes les données liées au dossier traité. Il existe de nombreux logiciels permettant de stocker vos documents et garantissant la sécurité de vos données. En plus de pouvoir organiser ses dossiers et d’y accéder de n’importe où, ces solutions permettent de ne perdre aucune donnée en cas de problème avec son ordinateur. Conserver ses fichiers sur un Cloud est la base d’une organisation performante de vos tâches.

La deuxième étape consiste à mettre en place un outil de gestion de la relation client (Customer Relationship Management ou CRM en anglais) afin d’avoir une vision d’ensemble de ses clients et de leurs parcours au sein du cabinet. L’utilisation d’un logiciel CRM n’est pas nécessaire au début mais peut vite s’avérer utile si on souhaite centraliser toutes les informations de nos clients et garder une trace des échanges avec ces derniers.

Il existe une multitude de solutions ayant des fonctionnalités différentes, juridiques ou liées au développement commercial, alors prenez le temps de choisir l’outil qui convient le mieux à vos tâches quotidiennes et à votre métier d’avocat.

Comprendre son chiffre d’affaires et connaître sa rentabilité

Comprendre son chiffre d’affaires est essentiel pour assurer la bonne gestion de votre cabinet d’avocat. En analysant en détail votre chiffre d’affaires, il vous sera plus facile de comprendre votre modèle économique mais aussi de connaître votre rentabilité. Ainsi, vous pourrez mettre en place des indicateurs à suivre pour améliorer votre performance et être toujours plus rentable dans vos prestations.

Au-delà des informations comptables obligatoires, ce travail consiste à établir régulièrement une rapide analyse financière de votre activité. L’objectif est de connaître d’un côté vos charges fixes et variables et de l’autre, vos revenus issus de la facturation. Cela suppose de replonger dans ses factures mais ces données vont vous permettre d’avoir une vision plus claire sur votre activité et votre rentabilité. Ces connaissances financières serviront de base à l’élaboration de vos objectifs.  

Cela nécessite cependant des connaissances qui vont au-delà de celles acquises en droit, lors de votre formation continue.  Il est indispensable d’acquérir certaines notions abordables qui vous aideront dans la gestion de votre cabinet.

Prendre le temps de sortir de ses dossiers

Tous les précédents conseils ne seront bénéfiques que si vous prenez le temps de les appliquer et de vous tenir à cette nouvelle gestion de votre cabinet. Prenez un créneau régulier dans votre emploi du temps pour sortir la tête de vos dossiers et vous consacrer pleinement à la gestion de votre cabinet. Voyez ce temps comme un investissement, et c’est uniquement en étant assidu que vous aurez des retours sur investissement.

Chez Anomia nous en sommes convaincus : pour développer votre clientèle et votre cabinet d’avocat, il est essentiel d’adopter une posture de chef d’entreprise. En développant vos connaissances au-delà du juridique, vous mettez toutes les chances de votre côté pour exercer votre profession dans les meilleures conditions et satisfaire vos clients.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à suivre nos webinaires, nos podcasts ainsi que notre formation Boost et notre formation Business Partner !

Partager cette publication