Garance Lephilibert, avocate droit immobilier et construction

“En tant qu’avocat, on ne nous a pas appris à développer notre clientèle” Garance Lephilibert

Pourrais-tu te présenter et parler de toi ?

J’ai fait mes études de droit à Aix-En-Provence et mon école d’avocats à Marseille. Puis, j’ai pris la décision de partir à Nantes pour exercer le métier d’avocate. J’ai prêté serment en 2018 et suis entrée en tant que collaboratrice dans un cabinet nantais. Je suis spécialisée en droit immobilier et construction.

Quelles sont les difficultés que tu rencontres au quotidien dans le métier d’avocate ?

En tant que collaboratrice, je n’ai pas de contrat de travail à proprement parler. Il s’agit davantage d’une prestation de service. Ainsi, mon plus gros client est le cabinet pour lequel je suis collaboratrice. Ceci est certes très intéressant car je ne manque jamais de travail. Néanmoins, les dossiers sont très chronophages et il est très difficile de développer sa propre clientèle lorsque l’on est collaborateur. Outre le problème du temps, il existe un manque dans la formation avocat : on ne nous apprend pas à développer notre clientèle. L’avocat apprend à exécuter mais pas à développer sa structure. On ne nous apprend pas à gérer la relation client.

Pourquoi as-tu choisi de faire la Formation Boost avocats d’Anomia ?

Tout d’abord, je pense que la formation Anomia permet un épanouissement personnel qui me permettra de développer mon activité. En effet, je souhaite développer ma propre structure et pour cela, je dois connaître les enjeux relatifs au développement d’un cabinet. Que ce soient des techniques de marketing, des modes d’acquisition ou de la stratégie de positionnement, toutes sont présentées lors de la formation. Mon but aussi était de ne pas commettre d’erreurs au moment du lancement de notre cabinet. La formation m’a permis d’échanger avec des avocats qui ont lancé leur propre cabinet et j’ai donc pu apprendre en échangeant avec eux.

Que penses-tu de cette formation après l’avoir faite ? que t’a-t-elle apporté ?

Deux mois après la formation Boost d’Anomia, je peux dire que j’ai bien appliqué les conseils dispensés. Au niveau de la prospection sur les réseaux sociaux, j’ai pu constater une réelle amélioration. De plus, la formation m’a également permis de me conforter sur certains aspects de la profession d’avocat. J’ai adoré cette formation car elle bouscule les codes. Elle dépoussière le métier d’avocat. Et surtout, elle nous invite à nous remettre constamment en cause pour améliorer nos pratiques.  En somme, Anomia est une très bonne formation qui m’a permis d’assimiler les fondamentaux business qui me permettront de développer mon propre cabinet.

Partager cette publication