« En droit, ce qui m’amuse c’est la technique et la beauté du raisonnement » Georges Jourde, avocat fondateur du cabinet Veil Jourde

Le podcast de cette semaine est exclusif : notre invité n’avait jamais auparavant accepté d’interview ni même fait d’apparition à la télévision.
Ainsi nous avons l’immense plaisir de vous partager notre échange avec Maître Georges Jourde. Une rencontre chaleureuse, humaine et décalée avec un homme profondément marquant.

Issu d’un parcours économique, Georges Jourde se rend vite compte du caractère absurde de la matière qu’il étudie. Il préfère alors s’orienter vers le droit qui représente à ses yeux une science absolue. 

Après avoir obtenu son examen du barreau en 1969, il rejoint le cabinet de Maître ​​Jean-Baptiste Biaggi, anarchiste et résistant lors de la Seconde Guerre mondiale, pour qui il a encore énormément d’admiration. 

Georges Jourde finit donc par s’installer avec sa “bande de copains” : Jacques Perrot, Guillaume Marçais et Dominique de La Garanderie. 

Malheureusement, la folle aventure à trois tourne au désastre lorsque Jacques Perrot est assassiné un soir de décembre 1985.

Sa rencontre, puis son installation avec Jean Veil, le sort de la déprime qui s’était emparée de lui. L’alchimie entre les deux avocats est parfaite. Georges est très bon juriste, Jean est très bon communiquant, sans que personne n’envie la place de l’autre.

La suite de l’histoire, nous la connaissons tous : aujourd’hui le cabinet Veil Jourde est l’un des plus grands cabinets de la place. Avocat des parfums Christian Dior, Robert Louis-Dreyfus et bien d’autres, Georges Jourde est un avocat emblématique, qui pratique le droit pour la beauté du raisonnement et de la défense.

Dans ce podcast nous abordons également :

  • Les plus grandes réussites de Georges Jourde
  • Sa vision de la profession
  • L’affaire qui l’a le plus marqué
  • Les valeurs qu’il souhaite défendre

Bonne écoute !



Partager cette publication