Laure Lavorel, cercle montesquieu

“Demandez à vos clients ce qu’ils veulent” Laure Lavorel, Présidente du Cercle Montesquieu et Directrice Juridique International chez Broadcom

C’est avec plaisir que nous vous présentons un nouvel épisode d’Objectif Clients. Dans ce podcast, nous parlons aux clients des avocats. C’est donc l’occasion d’entendre parler des directeurs et directrices juridiques, bien sûr, mais aussi des dirigeants d’entreprises, des DRH, des DAF, et tous les profils susceptibles d’avoir recours aux services des avocats. Aujourd’hui, nous avons reçu Laure Lavorel, Présidente du Cercle Montesquieu, l’association des Directeurs Juridiques français, et Directrice Juridique International chez Broadcom, multinationale américaine pionnière de la Silicon Valley.

Laure Lavorel est de celles qui ont une carrière particulièrement riche au sein de la grande communauté du droit. Laure a d’abord été avocate elle-même, pendant plus de 7 ans, notamment au sein du cabinet Archibald Andersen. Ensuite, Laure est passée du côté des entreprises, chez Oracle, puis CA Technologies et enfin Broadcam. Spécialisée dans le domaine des nouvelles technologies, elle a également été Juge au Tribunal de Commerce de Paris. Aujourd’hui, Laure est Présidente du Cercle Montesquieu, l’association des Directeurs et Directrices Juridiques français, et Directrice Juridique International chez Broadcom.

De nombreux sujets concernant la communauté du droit et plus particulièrement les avocats sont soulevés au sein de ce podcast. Laure nous parle d’abord de la difficile adaptation au monde de l’entreprise lorsque l’on vient de l’avocature. Selon Laure, “quand on est en cabinet d’avocats, on vend du droit”, ce qui n’est bien sûr plus le cas en entreprise.

De là également la difficile posture des avocats aujourd’hui. Laure leur trouve 3 métiers : la gestion, la production et le commercial. Comment gérer les trois ? Peut-être faut-il évoluer vers un autre modèle où plus de place serait laissée au profil de l’avocat pour s’exprimer, que ce soit commercialement ou techniquement.

Professionnellement, Laure travaille majoritaire avec des grands cabinets internationaux, en partie car ce sont les seuls, dit-elle, a pouvoir réellement s’adapter au mode de facturation bien spécifique des grandes entreprises qui demande de maîtriser parfaitement des enjeux tant digitaux que transfrontaliers.

La facturation, comme le souligne-t-elle, est un enjeu clef pour les entreprises. Naturellement, la question du taux horaire revient sur la table. Laure est claire à ce sujet : “les entreprises sont prêtes à payer plus cher si elles savent à l’avance combien cela va leur coûter.” Voilà une des nombreuses pistes de réflexion que la Présidente du Cercle Montesquieu soulève. Pour mieux travailler sur ces nombreux sujets, Laure invite les avocats à ne pas avoir peur de solliciter leurs clients pour co-construire avec eux les services de demain et mieux coller aux besoins des entreprises.

Ce podcast fut également l’occasion de discuter des conseils que l’on pourrait donner aux jeunes avocats ou élèves-avocats qui souhaitent construire leur carrière. Laure conseille de s’ouvrir davantage en allant notamment faire une expérience en entreprise, voire même du côté du parquet financier.

Nous ne vous en dirons pas plus et vous invitons à écouter ce podcast riche qui ne manquera pas de susciter d’intéressantes discussions au sein de la communauté des avocats.

Bonne écoute !

Partager cette publication