Guillaume Aksil, Lincoln Avocats

“Je voulais être Ally McBeal” Guillaume Aksil, Managing Partner chez Lincoln Avocats Conseil

Retrouvez tous nos podcasts sur vos plateformes d’écoutes favorites, aujourd’hui c’est l’avocat en droit des assurances qui nous captive !!!!
Apple Podcast   •   Acast   •   Listen Notes

L’histoire de Guillaume Aksil

Guillaume Aksil, avocat en droit des assurances au barreau de Paris chez Lincoln associés a eu un parcours plein de rebondissements. Il s’est orienté vers la faculté de droit car il appréciait la polyvalence qu’offrait cette formation. En outre, être diplômé en droit offre un pouvoir du sachant, celui qui sait quels sont ses droits. La faculté était aussi pour lui une manière d’acquérir de l’autonomie. Tout de suite, il a su se mettre au travail et il a décroché ses deux premières années avec succès. Néanmoins, suite à un oral d’anglais manqué, il doit repasser sa L3. Il part  donc durant un an aux UK afin de découvrir le monde du travail. Il travaille comme serveur puis comme ouvrier dans une usine de sucre. Des travaux harassants, peu valorisants mais qui lui permettent de se forger le caractère. De retour en France, il valide aisément sa L3 et s’oriente vers un master de juriste international. Puis, naturellement, il va passer le CAPA, non pas pour être avocat, mais pour se différencier sur le marché. Après avoir manqué le barreau une fois, il le repasse et l’obtient en 2010.

Développement de son cabinet en droit des assurances

N’ayant pas de réseau dans le secteur du droit, il a dû bourlinguer pour trouver un cabinet qui voudrait l’accepter. Lorsque l’on cherche une collaboration, il faut savoir ce que l’on veut. Veut-on travailler dans un grand cabinet ? Dans quel domaine voulons-nous exercer ? Il faut se poser toutes ces questions avant de prendre sa décision. On ne sait jamais à quelle sauce on va être manger, il faut donc échanger avec les anciens étudiants. Cette première expérience en tant que collaborateur fut très enrichissante. Son patron, ancien chef d’entreprise dans le domaine de l’assurance avait une approche bien différente du droit. Il était avocat en droit des assurances et offrait de réelles solutions opérationnelles à ses clients. De la même manière, il a mis en place cette idée de pilotage, de stratégie opérationnelle au sein même du cabinet.

Quelle stratégie a-t-il mené ?

En 2013, Guillaume Aksil est passé associé en rachetant 20% de la clientèle de son associé. Dès lors, la question se posait : Comment valoriser cette clientèle ? Quelle stratégie de développement mettre en place pour le cabinet ? En effet, dès l’année suivante, Maître Aksil a racheté à 100% la clientèle et a mené sa barque. Voulant détacher le nom de la société de celui des avocats, il prend le nom de Lincoln Avocats. Dès lors, il commence à recruter en gardant à l’esprit que l’important n’est pas le travail qu’on fait mais avec qui on le fait. Son équipe s’élargit alors jusqu’à atteindre 8 collaborateurs et deux stagiaires en développement web. Ce dernier point est intéressant car il symbolise parfaitement la vision du cabinet Lincon Associé. Le cabinet souhaite prendre le tournant du numérique. Tout d’abord, le cabinet souhaite se repositionner. Fort de l’expérience de son mentor en tant qu’assureur, il veut devenir un cabinet d’avocats en droit des assurances. Ainsi, il bénéficie des relations de son mentor mais également de son expertise.  C’est là que se trouve son avantage concurrentiel (pour construie votre avantage concurrentiel, visionnez notre webinar).

La stratégie digitale : essentielle pour un avocat en droit des assurances 2.0

Lorsque l’on a l’ambition de grandir, il faut s’en donner les moyens. Le digital est essentiel dans le métier d’avocat. Ceci est d’autant plus vrai pour un avocat en droit des assurances qui a une clientèle B2B. Un site vitrine ne suffit pas, il faut l’optimiser, le nourrir pour qu’il soit visible pour les clients. Ses collaborateurs, se prêtent au jeu de la vidéo pour alimenter ce site avec des vidéos expliquant certains rôles des avocats en droit des assurances.

               De la même manière, cette stratégie digitale passse par la mise en place de KPI en interne afin de monitorer l’activité de son équipe. Ainsi, il est possible de voir quels dossiers sont profitables et lesquels ne le sont pas. De plus, la société a développé une plateforme de E-Divorce. Cette dernière a pour vocation à aider les personnes à divorcer rapidement. En outre, il a développé un outil qui optimise le temps de travail sur des conclusions. Ce comparateur de PDF repère instantanément les changements effectués dans un document. Cela permet de diminuer le temps de travail sur un dossier ce qui fait gagner de l’argent au client. Néanmoins, il ne faut pas pour autant supprimer tout contact avec le client. L’outil aide l’avocat en droit des assurances mais ne le remplace pas. Il faut conserver ce contact humain avec le client.

               La relation avec les tribunaux pourrait être elle aussi améliorée de façon très simple. Lors d’une expertise, ce qui arrive souvent pour un avocat en droit des assurances, la date est très compliquée à déterminer. La mise en place d’un doodle permettrait à coup sûr de diminuer les frictions autour de la date de l’expertise.

Pour écouter les conseils de Guillaume Aksil pour devenir avocat en droit des assurances, écoutez ce podcast….

Partager cette publication








Aller à la barre d’outils