Anna Dias, avocate Associée chez Gide

“On peut tout avoir, mais pas tout en même temps” Anna Dias, avocate associée chez Gide Loyrette Nouel

Cumuler une brillante carrière chez Gide et vie personnelle

Anna Dias, associée chez Gide, nous donne la “phrase” qui pourrait introduire son podcast. “Ruth Bader Ginsburg disait : ‘On peut tout avoir, mais pas tout en même temps’. Je m’impose à moi-même cet équilibre depuis des nombreuses années. Je ne pourrais pas faire ce métier avec autant d’enthousiasme si je devais négliger ma vie en famille et le quotidien avec mes enfants. Mais c’est peut-être un peu long comme phrase d’intro ?”.

Voici donc la preuve (s’il en fallait encore une) que l’on peut allier vie de famille et brillante carrière.

Elle est admise au barreau de Brasilia, où elle est née, en février 2007. Elle intègre alors pour quatre ans l’équipe de droit de la concurrence et du commerce international du cabinet brésilien Pinheiro Neto Advogados.

Au terme de ces quatre années, elle décide de partir aux Etats-Unis pour un LL.M. à Columbia University. Loin de s’arrêter là, elle intègre d’abord la prestigieuse Mission du Brésil auprès de l’OMC à Genève dans le cadre du programme “jeunes avocats”. Puis Anna continue avec un master de droit international des affaires à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne).

C’est à ce moment qu’elle rejoint Gide en intégrant l’équipe de Commerce International du bureau de Bruxelles dans laquelle elle travaille aux côtés d’Olivier Prost.

Une expertise européenne et internationale

Egalement inscrite au barreau de Paris depuis 2015, elle est spécialisée en droit du commerce international et en droit européen de la concurrence. Elle possède une expérience approfondie des instruments de défense commerciale, ainsi que du droit de l’OMC.

Anna conseille également les entreprises et les gouvernements sur les questions de régulation de la mondialisation. Elle intervient sur une expertise complète : accès au marché, obstacles réglementaires, pratiques discriminatoires, contrôle des exportations, accords de libre-échange, etc.

En matière de défense commerciale, Anna représente notamment l’industrie européenne lorsqu’elle fait face à une concurrence internationale déloyale et souhaite déposer plainte auprès de la Commission européenne. Elle représente également des clients européens et non-européens faisant l’objet d’une enquête de défense commerciale. Elle intervient lorsque celle-ci est initiée par des concurrents auprès des autorités de pays tiers.

Anna intervient également dans des dossiers contentieux portés devant la Cour de Justice de l’UE comme devant l’OMC.

On vous souhaite une bonne écoute !

Partager cette publication